Une Chanteuse dans les Vallées Chantantes
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
avatar
@Crédit : Avatar VanillaGhosties / Signature : Huussii
Statut : Célibataire
Métier : Popstar, chanteuse, musicienne
Humeur : Joyeuse
Localisation : Jumanhattan
Multicomptes : Fluttershy / Princesse Luna
Une Chanteuse dans les Vallées Chantantes
Une Chanteuse dans les Vallées ChantantesCrédit : VanillaGhostiesL’Été avait fait place à l'Automne depuis bien longtemps. Les arbres avaient pris de magnifique couleur automnale, jaune, rouge, marron. Et malgré le froid qui commençait de plus en plus à envahir tout Equestria et les contrés environnantes, Coloratura avait décidé que c'était le jour parfait pour faire un petit voyage dans la nature. La chanteuse était toujours en pleine écriture de chanson pour son prochain album. Un album, qui d'ailleurs, était plus que décisif, c'était l'album qui allait montrer au reste du monde qu'elle avait changé, qu'elle était redevenu l'ancienne elle, adieu Comtesse et bonjour simple et gentille Coloratura. Mais bon, pour le moment, la chanteuse n'avait pas écrit toutes les chansons, n'avait pas encore réfléchis aux chorégraphies de chacune d'entre elle, ni même par quelle ville allait commencer sa tournée d'Equestria. Bon, au moins elle avait déjà contacté Rarity pour qu'elle lui fabrique ses prochaines tenues de scène. C'était déjà une bonne chose de fait, dont elle n'avait plus à se préoccuper. Même si, dans un certain sens, Coloratura n'avait pas de date fixée pour son sortir son prochain album et pour faire sa prochaine tournée.

Pendant sa création de nouvelles chansons, Coloratura parcourait le monde à la recherche d'inspiration. Et aujourd'hui, la chanteuse avait décidé de sortir d'Equestria, de faire un long voyage en direction du Mont Aris. La Poneytte n'a jamais vu d'Hippogriffes de ses propres yeux, mais elle avait entendu parler de la beauté de ses derniers, et de leur pouvoir à ce transformer en être marin ou terrestre/volant. La chanteuse se disait qu'en voyant la beauté des lieux et de ses êtres si magiques, elle trouverait l'inspiration pour une toute nouvelle chanson.

Coloratura prit donc un train de bon matin, de très bon matin même. Elle enfila une écharpe, prit un petit sac ou elle mit une bouteille de jus de fruit et quelques gâteaux, qu'elle grignota dans le train comme petit-déjeuner. Une fois arrivée sur place, la Poneytte inspira un bon bol d'air frais, avant d'admirer l'endroit. Les lieux étaient vraiment magnifiques, et l'Automne rendait l'endroit encore plus magique. La chanteuse en était sûr, elle allait trouver l'inspiration pour une nouvelle chanson ici même.

En descendant tout juste du train, Coloratura demanda au conducteur de ce dernier quel était l'endroit, selon lui, qui était le plus magnifique à visiter ici. Le conducteur indiqua les vallées chantantes, au sommet de la montagne. Ni une, ni deux, la chanteuse prit la direction de cet endroit qui lui semblait plus qu'approprié vue le nom qu'il portait. Des vallées chantantes pour une chanteuse, alors là, on aura tout vue. Il ne manquerait plus qu'elle ne trouve pas l'inspiration dans un tel endroit.

- Ouah... C'est vraiment magnifique ! Murmura t'elle doucement comme peur de briser la beauté des lieux.

La chanteuse posa son sac près d'un buisson et prit une nouvelle inspiration. Elle regarda à droite, à gauche, en haut, et même en bas. Tout était vraiment magnifique à ses yeux. On avait du mal à croire qu'il n'y a pas si longtemps que cela les Hippogriffes vivaient encore caché sous l'eau. D'ailleurs, elle n'en avait pas encore croisé un seul sur son chemin, il faut dire qu'il était encore tôt, ou peut être pas, difficile à dire puis combien de temps elle avait marché depuis le train.

En tout cas la beauté de tout cela lui donna envie de pousser la chansonnette, chose qu'elle fit sans attendre, surtout qu'elle était seule à première vue...



Mais en plein de milieux de sa chanson, Coloratura fut interrompu par l'arrivée soudaine d'une Hippogriffes en chair et en plume.
©️ 2981 12289 0



Avatar VanillaGhosties / Signature Huussii
Mar 6 Nov - 12:26
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vous bullez bien?
@Crédit : black pumpkin
Statut : - Maladie 1
- Energie 1
- Stress 20
- Insomnie 10

( Les études, ce n'est pas qu'une partie de plaisir, mais comme on le dit: No Pain No Gain)
Métier : étudiante à l'École de l'Amitié
Humeur : Paisible
Localisation : Dortoirs de l'École
Re: Une Chanteuse dans les Vallées Chantantes
Voilà. L’automne était enfin arriver depuis quelques semaines. Nous avions passé notre examen de l’Amitié avec mes amis (et comme par hasard Ocellus est la meilleure d’entre nous), et nous étions tous rentrés chez nous pour les vacances, en nous promettant d’essayer de nous revoir durant ces-dernières. Après tout, les voies ferrées permettait à chacun de nous de traverser rapidement le pays, et d’organiser une sortie en moins d’une journée.

Mais cela ne serait pas possible avant la semaine prochaine. Gallus était forcé de supporter le vieux grand-père un peu effrayant durant tout une semaine, comme un service civil ou je ne sais quoi. De fait, nous ne pouvions pas nous retrouvés sans que nous soyons au grand complet. Ce serait injuste.

Ainsi, de retour au mont Aris, j’ai été très contente de revoir tout le monde : ma mère, Teramar, Skystar ou encore la Reine Novo. On a fait un grand banquet familial pour fêter mon succès à l’examen, et également pour que nous puissions discuter sur la politique des autres espèces.

Un jour, pourtant, je ne souhaitais qu’un peu de solitude.C’était peut- être à cause de la saison. En tout cas, en automne, j’aimais beaucoup marcher, et comme marcher, ce n’est pas exactement nager, je préfère vivre sur les flancs de la montagne a ce moment-là de l’année. Mais maintenant que c’est de nouveau possible de vivre à la surface, les bords de la plage étaient souvent bondé. Je n’avait pas d’autre choix : entamer l’ascension pour me retrouver seule avec moi-même.

Je partis tôt le matin. Le fond de l’air était frais, et les premiers rayons du soleil venaient à peine de poindre, que déjà la beauté rutilante de cette saison s’offrit à mes yeux. Du rouges, du jaunes, de l’orange, un véritable feu de joie, dont quelques notes d’émeraude (dut à la proéminence de quelques sapins qui magnifiaient encore leur persistance) venaient parfois contraster avec son aura mordoré. La forêt était paisible, et quand j’arrivai aux premières vallées, le murmure d’un cours d’eau me parvint : mais tout les autres sons semblait comme étouffés par la densité de la montagne. C’est alors que le vent commença à soufflé, et parcourant le tellurique plié du Mont Aris, il se mit également à chanter : un peu comme pour ces drôles d’instruments que lui avait montré Sandbar à Equestria, les orgues fabuleuses de Barbarie, l’air s’infiltrait par des aspérités, et par une manivelle naturelle imperceptible, que certain nomme lieu état d’âme, la configuration faisait varier la pression, modulait les ondes, et produisait un chant qui résonnait dans toutes les vallées de la montagne, qui formait une sorte de cuvette, et le sens s’essoufflant ou reprenant vigueur avec le temps, cette voix terrestre produisait tantôt un chœur, tantôt un canon, et reprenait par de curieux hasards ses motifs. J’étais subjuguée. Ce n’était pas l’harmonie des vagues, mais cette légère dissonance sensible à travers le roc n’était pas déplaisante.

Cependant, ce jour-là, l’harmonie était au rendez vous. Une voix, que je n’avais jamais entendu auparavant, semblait composer sur quelques accords une chanson qui parlais du temps qui passe, et de sa jeunesse, et de cet éternel recul des limites. Plus que subjuguée, j’étais maintenant charmée… Tant est si brûlante ma curiosité, que je me dirigea vers ce qui semblait être l’origine de la voix. c’était une ponette, comme Sandbar, sans corne ni ailes, et pour ainsi dire, sans prétention. Je m’approcha lentement pour ne pas la déranger, car il est si rare d’entendre quelqu’un chanter si bien, c’est à dire avec tant de cœur. Mais quand une trille me fit presque (et je l’assume complètement) pleurer, je sortis du couvert d’un vieux saule effeuillé, et je m’avança vers elle promptement :


« B-Bonjour ! Je… Vous chantez si bien ! Qui êtes vous ? c’est si rare de voir quelqu’un aussi haut et aussi tôt. Je… Je ne voulais pas vous déranger mais vous voir ainsi, au milieu de cette forêt, confondre votre voix avec celle de la montagne, m’a charmé. Enfin, qui que vous soyez, Bienvenue au Mont Aris, terre ancestrale des Hippogriffes »


Cette merveille jusqu'au palier, vous appeler ça un ESCALIER! (on a pas vraiment d'escalier en Aquastria, vous savez, les nageoires, tout ça -Ooooh...!


Signature CheezBurger
Mer 7 Nov - 19:53
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
@Crédit : Avatar VanillaGhosties / Signature : Huussii
Statut : Célibataire
Métier : Popstar, chanteuse, musicienne
Humeur : Joyeuse
Localisation : Jumanhattan
Multicomptes : Fluttershy / Princesse Luna
Re: Une Chanteuse dans les Vallées Chantantes
Une Chanteuse dans les Vallées ChantantesCrédit : VanillaGhostiesUne Hippogriffe, Coloratura avait devant les yeux une véritable Hippogriffe. Elle était toute blanche comme la douce neige qui n'allait pas tarder à montrer son nez dans quelques semaines, avec quelques reflets rose. La crinière de cette dernière, quant à elle, était bleue comme l'océan avec quelques reflets blanc cette fois. Elle était vraiment magnifique, et semblait tout douce grâce aux nombreuses plumes qui recouvraient l'ensemble de son corps. Coloratura était subjugué par la beauté de cet Hippogriffe, sans doute, d'ailleurs, l'une des plus belles créatures qu'elle ai vue à ce jour.

L'Hippogriffe s'avança vers la chanteuse de façon rapide et assez joyeuse. Cette première, complimenta la chanteuse, curieuse de s'avoir qui elle était et intrigué de voir quelqu'un d'aussi bon matin par ici. Pour finir, elle lui souhaita la bienvenue sur la Terre des Hippogriffes. Coloratura ne pouvait que sourire devant autant de gentillesse et de compliment pour sa personne, même si elle était habituée à recevoir des compliments de la part de ses très nombreux de fan. Pour autant, la chanteuse était toujours heureuse d'entendre des louanges à son égard. Cela qui lui rappelait, dans un sens, de rester elle-même et de ne pas redevenir cette Comtesse avide et égoïste qu'elle pu être à une époque pas si lointaine.


- Ouah, merci beaucoup pour tout tes compliment, c'est vraiment très gentil. Je me présente, je m'appelle Coloratura, je suis ravie de faire la connaissance. Et merci beaucoup pour ton accueil, cet endroit est vraiment splendide. Et je parie que le monde sous la mer doit être tout aussi magnifique.

C'est donc poliment qu'elle répondit à l'Hippogriffe, dont le nom lui était d'ailleurs encore inconnu à cet instant. Au passage, la chanteuse se présenta, chose qu'elle avait l'habitude de faire, même si, habituellement, tout le monde connaissait déjà son nom. Soit en tant que fan, soit parce qu'il avait déjà entendu son nom en écoutant l'une de ses chansons à la radio.

- Au fait, quel est ton nom ? Demanda quelque peu curieuse d'en savoir plus sur cette Hippogriffe.

Pour être honnête, Coloratura mourrait d'envie de tout connaître sur son interlocutrice et sur son monde. La terre, la mer, tout semblait si mystérieux. Mais avant de poser la moindre question supplémentaire, la chanteuse, pensa qu'il était mieux de parler un plus d'elle-même.


- Je suis venu ici, de si bon matin, car je suis à la recherche d'inspiration musical. Je suis chanteuse, et je suis en train d'écrire un nouvel album. Je me disais que je trouverais l'inspiration en venant ici. Est ce que tu aurais des endroits à visiter à me conseiller ?
©️ 2981 12289 0



Avatar VanillaGhosties / Signature Huussii
Jeu 8 Nov - 21:38
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vous bullez bien?
@Crédit : black pumpkin
Statut : - Maladie 1
- Energie 1
- Stress 20
- Insomnie 10

( Les études, ce n'est pas qu'une partie de plaisir, mais comme on le dit: No Pain No Gain)
Métier : étudiante à l'École de l'Amitié
Humeur : Paisible
Localisation : Dortoirs de l'École
Re: Une Chanteuse dans les Vallées Chantantes
« Eh bien, cela se voit que vous aimez vraiment la musique. Il y a du cœur dans votre voix, ce je-ne-sais-quoi que beaucoup nomme sublime ! Tout le ravissement de vous rencontrer est pour moi, Coloratura. Mon nom est Silverstream, et comme il le laisse entendre, je suis originaire d’Aquastria. »

J’eus un petit rire quand elle parla d’un monde sous la mer.

« Oh, c’est vrai qu ‘Aquastria est magnifique, avec des champs de plantes aquatique resplendissant, ou encore la magnificence du Palais Corallien de la Reine Novo. Mais peut-être est-ce parce que j’ai vécu longtemps sous l’eau, mais je trouve que le Mont Aris possède une beauté encore plus forte. Je peux vous faire visiter si vous voulez. Je connais un endroit qui à toujours su inspirer les quelques artistes de mon peuple. Et aussi certains artiste équestrien, mais en toute honnêteté, je me demande bien quel succès ils ont pu rencontrer par la suite dans votre pays. En tout cas, j’ai toujours été impressionné par ces figures d’artistes « aux sabots de vents ». Toujours sur les routes, à voyager, et laisser derrière eux le souvenir de moment de liesses. Vous m’impressionnez. Venez. Cette endroit dont je vous parle n’est vraiment pas loin. »

Je commençai donc, avec allégresse, à m’envoler en direction de la Cascade. Avant de me rappeler que Coloratura était une ponette. Je revins, pied au plancher sur le plancher des vaches. Contente de voir une ponette aussi matinale et aussi curieuse, dans le bon sens du terme,de voir notre pays, je me mis à faire la liste de tout ce qu’on pouvait bien voir en chemin.

« Désolé, je me suis légèrement emballer. A vrai dire, sans véritablement nous presser, nous pourrons y être en une demi-heure de marche. Par contre, il faudra que je me rappelle où se situe exactement le passage. M’enfin. Au sommaire : De la forêt, des vallons, des ruisseaux, des ruines, divers animaux plus bizarres les uns que les autres et aux noms imprononçables comme le shrrg, le Urhzadn ou encore Feldûnost, qu’on appelle aussi barbiches des glaces. En soi, ces animaux ne diverges pas vraiment de vos loups, ursidés ou encore mouflons. L’hiver arrivant, tout ce beau monde devrait redescendre des glaciers aux sommets. Ils ne sont pas trop sauvages, du moins tant que nous ne nous approchons pas trop de leurs tanières où de leurs petits. j’espère vraiment que ca vous sera utile pour avoir cet, comment on dit déjà, éclair de génie ? En tout cas, vous ne regretterez absolument pas la randonnée »


Cette merveille jusqu'au palier, vous appeler ça un ESCALIER! (on a pas vraiment d'escalier en Aquastria, vous savez, les nageoires, tout ça -Ooooh...!


Signature CheezBurger
Sam 10 Nov - 20:03
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Une Chanteuse dans les Vallées Chantantes
Une Chanteuse dans les Vallées Chantantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dans la Vallée d'Elah
» brouillard dans la vallée
» [Sanders, Léonard] Dans la vallée des ombres
» Le lys dans la vallée - Honoré de Balzac
» Le chien dans la vallée de Chambara de Hugues Micol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PonyVille RPG :: Hors Equestria :: Mont Aris :: Forêts et rivières-